Accueil / Les actus / L’ABC de la plantation des bulbes
L’ABC de la plantation des bulbes

L’ABC de la plantation des bulbes

Par Marie-Fleurette Beaudoin

Les bulbes à floraison printanière sont faciles à planter et à entretenir. Quelques heures de planification investies cet automne vous procureront des plates-bandes spectaculaires le printemps prochain.

À quel moment faut-il planter les bulbes?

En règle générale, on recommande de planter les bulbes à floraison printanière lorsque la température du sol est d’environ 13?C. Dans certaines régions du pays, cela peut correspondre à la fin septembre, tandis que dans d’autres, ce sera plutôt vers la mi-novembre.

Si les températures du sol sont trop élevées, les bulbes peuvent subir les attaques des champignons du sol. Par contre, si vous les plantez trop tardivement, il se peut que les bulbes n’aient pas le temps de prendre racine avant que le sol ne gèle complètement.

Où doit-on planter les bulbes?

Les bulbes ont leur place pratiquement à n’importe quel endroit du jardin: dans les plates-bandes, en bordures, dans les rocailles, parmi les vivaces. Si vous utilisez les bulbes en bordures ou dans des rocailles, tenez compte non seulement de la couleur, mais également de sa hauteur, de sa forme et de l’aspect de son feuillage.

À quelle profondeur doit-on planter?

Peu importe le mode d’emploi inscrit sur l’emballage,  on recommande de planter les bulbes à une profondeur correspondant à 2 fois la hauteur du bulbe. À cette profondeur, le bulbe sera généralement à l’abri des gels et dégels successifs qui surviennent à la fin de l’hiver et qui constituent la principale menace à la réussite de la floraison des bulbes. Il faut bien arroser après la plantation. Il peut également s’avérer utile de couvrir la nouvelle plantation d’un paillis constitué de 7 à 10 cm de feuilles.

Les bulbes ont un dessus et un dessous. La partie pointue correspond habituellement au dessus du bulbe. Dans le cas des plus petits bulbes, comme les anémones grecques (Anemone blanda), les scilles (Scilla sp.) et d’autres, la distinction n’est pas toujours facile. Mais ce n’est pas vraiment grave si vous vous trompez de sens, car les fleurs trouveront le chemin vers la lumière de toute façon.

La distance entre les bulbes dépend de leur grosseur et du diamètre de leurs fleurs. Assurez-vous de distancer les plus petits bulbes d’au moins 5 cm, tandis que les bulbes de grosseur moyenne doivent être distancés d’environ 10 cm et les plus gros, d’un bon 20 cm ou plus.

L’exposition

La plupart des bulbes de printemps préfèrent un endroit en plein soleil, mais certains peuvent tolérer la mi-ombre. Examinez bien la période de floraison indiquée sur l’emballage ou dans le catalogue: si la variété que vous plantez fleurit tôt, il est fort probable que les arbres n’auront pas encore développé leur feuillage, de sorte que les emplacements ensoleillés risquent d’être plus nombreux que vous ne le croyez.

Le sol

Les différents types de sols ne donnent pas tous de bons résultats. Ainsi, le sol sec et acide n’est pas vraiment recommandé, tandis qu’un sol lourd et argileux s’avère difficile à creuser pour y implanter des tulipes et des narcisses, mais ceux-ci s’y développeront néanmoins. En résumé, on peut dire que les bulbes préfèrent les sols bien drainés.

Il est toujours préférable d’ameublir le sol sous le bulbe avant de le planter. Cela permet en effet à l’air de pénétrer dans le terreau, ce qui facilite le travail du sol et le drainage des surplus d’eau. On devrait procéder à cet ameublissement juste avant de procéder à la plantation. Si l’on prévoit des pluies abondantes au cours des 24 heures suivantes, il serait préférable de remettre la plantation à plus tard, car la pluie peut transformer la terre en boue, ce qui risque d’asphyxier les bulbes.

Attention aux excès d’eau

Dans certaines circonstances, un excès d’eau peut sérieusement compromettre l’émergence des bulbes, cormes et tubercules. Cela n’est pas seulement le cas immédiatement après la plantation, mais également si le sol subit un nouveau gel après un bref dégel. Les jardins aménagés dans des terrains bas où l’eau s’accumule conviennent donc moins aux bulbes. Cependant, une fois que la plante a émergé du sol, les grandes quantités d’eau ne posent plus de problème.
La fertilisation

Si vous plantez des bulbes à chaque année, il n’est pas nécessaire de les fertiliser, car ils contiennent déjà tous les nutriments dont ils ont besoin pour fleurir une première fois. S’il s’agit de bulbes vivaces ou naturalisés, il en va autrement.

À la plantation
• Amendez le sol d’un bon compost organique ou d’un fumier de vache bien composté; appliquez également un amendement en surface ou un paillis.

Après la floraison
• Si vous avez opté pour le fumier de vache ou de l’engrais à libération lente, à la plantation, vous n’avez pas besoin d’intervenir.
• Si vous avez utilisé un engrais à libération rapide (8-8-8 ou 10-10-10), appliquez-en encore au printemps, juste au moment où les premières pousses émergent du sol (ce qui devrait correspondre à environ 6 semaines avant la floraison).
• Fertilisez chaque année en utilisant la méthode de votre choix.
Pourquoi certains bulbes ne fleurissent pas?

Si rien ne pousse, c’est probablement que les bulbes ont pourri dans le sol. En règle générale, ce problème résulte d’une période pluvieuse prolongée que même un bon drainage du sol n’aura pu contrer. Si les feuilles se développent sans qu’aucune fleur ne se forme, c’est peut-être que les bulbes n’ont pas été entreposés à la bonne température après avoir été achetés ou ils ont été laissés à la chaleur au magasin. Par ailleurs, la production de feuilles et l’absence de fleurs sont parfois attribuables à l’application d’un engrais trop riche en azote sur la pelouse. L’azote est en effet excellent pour la croissance, mais pas pour la floraison.

Les ennemis des bulbes

En général, les bulbes sont peu touchés par les insectes et les maladies, ils sont davantage attaqués par les animaux. Les écureuils s’avèrent le plus souvent l’ennemi numéro un des bulbes. Les campagnols,  les lapins,  de même que les chiens peuvent aussi en raffoler. Par ailleurs, de nombreux bulbes plantés à l’automne se font manger dès qu’apparaissent leurs premières pousses tendres au printemps.

Plantez des narcisses
Les bulbes de narcisses causent de violents maux de ventre lorsqu’ils sont ingérés par les petites bêtes, plantez-en quelques-uns parmi vos plantations de tulipes et de crocus. Ils les éloigneront.

Faites le ménage

Quand vous avez terminé la plantation, nettoyez l’endroit en faisant disparaître tous les résidus de bulbes, comme les tuniques (fines membranes qui enveloppent les bulbes). Si vous laissez des résidus à proximité de votre plantation, vous indiquez la présence de bulbes dans la plate-bande.

Scroll To Top